L'Observatoire du Tourisme
 Touriscope
 COMMUNIQUES CONJONCTURELS
+ Octobre 2020 le tourisme d'affaires a l'arret + Septembre 2020 seconde vague de baisse d'activite + Août 2020 un pic estival bienvenu + Juillet 2020 remontee rapide dans les hebergements + Mars 2020 gros choc a la baisse des la mi-mars + Février 2020 forte frequentation jusqu'a la fin du mois + Janvier 2020 la belle saison d'hiver se confirme + Décembre 2019 l'annee se termine en beaute + Novembre 2019 la depense moyenne se redresse en automne + Octobre 2019 les hebergements occupes a 63% + Septembre 2019 une tres belle fin d'ete + Août 2019 l'aerien en pleine forme + Juillet 2019 des sejours plus longs + Juin 2019 1 million de nuitees hotelieres en juin + Mai 2019 plus de 300 000 sejours par avion en mai + Avril 2019 la saison estivale commence deja ! + Mars 2019 le tourisme etranger aerien s'envole + Février 2019 le segment aerien est en progression + Janvier 2019 l'annee debute en legere baisse + Décembre 2018 un bilan mitige + Novembre 2018 reflux general + Octobre 2018 rupture de tendance + Septembre 2018 une belle fin de saison estivale + Août 2018 hebergements occupes a 85% + Juillet 2018 les hebergements occupes a pres de 80% + Juin 2018 un bon debut de saison estivale 2018 + Mai 2018 nuitees etrangeres en hausse de 6% + Avril 2018 ralentissement dans un contexte moins favorable + Mars 2018 les touristes asiatiques en hausse de 50% + Février 2018 record historique de frequentation etrangere en 2017 + Janvier 2018 l'annee demarre fort ! + Décembre 2017 les séjours hôteliers franchissent la barre des 4 millions en 2017 + Novembre 2017 les touristes etrangers en hausse de 20 % + Octobre 2017 un mois d'octobre estival ! + Septembre 2017 une excellente fin de saison estivale + Août 2017 la perte de 2016 entierement rattrapee + Juillet 2017 une clientele nombreuse et internationale + Juin 2017 les trois quarts des chambres occupees + Mai 2017 forte presence des touristes internationaux + Avril 2017 du deficit de frequentation au record ! + Mars 2017 forte hausse du segment affaires + Février 2017 occupation stable a pres de 50% + Janvier 2017 legere hausse du tourisme de loisirs + Décembre 2016 le rebond se poursuit + Novembre 2016 la frequentation se redresse + Octobre 2016 les nuitees marchandes ont baisse de 8% sur la saison estivale + Septembre 2016 la demande loisirs reste affaiblie + Août 2016 le tourisme international fortement impacte + Juillet 2016 nuitees en baisse de 10% sur la 2eme quinzaine + Juin 2016 recomposition du marche international + Mai 2016 l’hotellerie haut de gamme resiste bien + Avril 2016 la demande etrangere toujours affaiblie + Mars 2016 progression des nuitees hebergements au 1er trimestre + Février 2016 la frequentation des sites culturels repart a la hausse + Janvier 2016 frequentation stable dans les hebergements + Décembre 2015 baisse limitee de la demande touristique + Novembre 2015 l’hotellerie a bien encaisse le choc + Octobre 2015 ete 2015 : sejours etrangers en hausse de 6% + Septembre 2015 80% d’occupation sur la saison estivale + Août 2015 des touristes plus depensiers + Juillet 2015 le mois des touristes etrangers + Juin 2015 excellente performance hoteliere + Mai 2015 un bon mois de mai et de belles perspectives sur la saison estivale

Octobre 2020 SUR LA COTE D'AZUR  LE TOURISME D'AFFAIRES A L'ARRET

En temps normal, la demande de tourisme d'affaires soutient fortement l'activité du mois d'Octobre. Cette année, son absence quasi-totale (congressistes avion : -95%) pèse donc gravement sur la performance du mois. Le segment Loisirs est aussi fortement affecté du fait d'une "auto-limitation" des déplacements par la clientèle elle-même.

Le total des visiteurs par avion s'inscrit en net recul (-76%), et leur dépense atteint un niveau plancher, comparable à celui de la crise financière de 2008 (voir ci-dessous).

L'occupation hôtelière ne réalise qu'un taux d'occupation moyen de l'ordre de 30% sur le mois, accusant une perte de 33 points (-52%). Les nuitées chutent de 55%. Dans l'hôtellerie urbaine, les prix baissent de 38%, produisant une chute de 74% pour le RevPar.

Dans les résidences, l'occupation est un peu meilleure, à 38%, mais subit tout de même une forte perte de 25 pts (-40%), ainsi qu'une chute de -47% pour les nuitées. L'occupation des hébergements de particuliers loués sur les plates-formes affiche une baisse de 10 pts à 33% (-22%), avec des nuitées en chute de 51% (offre -36%), mais un Revpar qui ne perd que 20% grâce à un bon maintien du niveau des tarifs.