Bienvenue sur Touriscope, le site de l'Observatoire du Tourisme de la Côte d'Azur.

L’Observatoire du Tourisme de la Côte d’Azur, créé en 1984 par le CRT et le Conseil Départemental des Alpes-Maritimes, produit les données officielles du tourisme de la Côte d'Azur, sur le territoire des Alpes-Maritimes et Monaco.



 BAROMETRE

JUILLET 2017 SUR LA COTE D'AZUR

UNE CLIENTELE NOMBREUSE ET INTERNATIONALE

Le cœur de saison estivale, excepté la première semaine de Juillet, connaît une très forte affluence touristique, notamment d’origine étrangère. Globalement, les hébergements azuréens ont été occupés à plus de 80% sur le mois de Juillet (voire à 86% à Nice), avec un rebond des nuitées de 5% pour les seuls hôtels et résidences de tourisme, voire de 6% pour les seuls étrangers, qui représentaient 6 touristes sur 10. Le total des séjours réalisés par avion a augmenté de 9%, dépassant de nouveau la barre des 300 000 sur le mois

Si les séjours avion effectués en hébergements non marchands (parents et amis et résidences secondaires) sont restés stables, les séjours avion en hébergements marchands ont rebondi de 17%, retrouvant les volumes de Juillet 2015. On note par ailleurs que le niveau qualitatif de la clientèle du cœur de saison estivale a globalement progressé

La clientèle du printemps s’était montrée moins dépensière qu’en 2016, mais celle ayant séjourné en Juin-Juillet a augmenté ses dépenses, soit pour les visiteurs venus par avion une hausse moyenne de 13% à 124€ par jour et par personne, contre 110€ en 2014-16, sur la même période

Cette progression est due en réalité aux visiteurs en hébergements non marchands, dont la dépense moyenne a fortement augmenté, alors que la dépense moyenne dans les hébergements marchands a baissé de 6%, baisse liée aux efforts tarifaires des établissements hôteliers.


 CHIFFRES CLES
Pour connaître les principales données statistiques sur l'offre touristique, la fréquentation, les clientèles et l’économie touristique de la Côte d'Azur.

Ce document existe en formats pdf et powerpoint
 KEY FIGURES
To access the basic statistical data on tourism infrastructure, visitor numbers, clientele and tourism economics of the French Riviera.

This document is available in pdf and powerpoint formats




 FICHES THÉMATIQUES
Pour une vue synthétique sur différents segments de l’offre et de la demande touristique de la Côte d’Azur.

Une quinzaine de fiches sur la fréquentation, le compte du tourisme, l’emploi, le tourisme d’affaires, les croisières, le tourisme en montagne,…
 FICHES MARCHÉS
Pour une présentation et une analyse détaillée d’un marché ou sous-marché émetteur de touristes vers la Côte d’Azur.

57 fiches sont disponibles : La France, l’Etranger, la Grande-Bretagne, l’Irlande, l’Italie, la Russie, etc…
LES INFORMATIONS EN DIRECT
1500000 DE SEJOURS DE PARISIENS
En moyenne sur les dernières années, la région de Paris-Ile de France a émis 1,5 million de séjours annuels sur la Côte d'Azur, voire plus du double sur la 'Grande Côte d'Azur' incluant le littoral varois. Cela représente plus du quart de la fréquentation française.
2EME SAISON DE BAISSE POUR LES CAMPINGS
Après une tendance positive observée dans les campings jusqu'en 2014, les deux saisons estivales suivantes marquent une baisse sensible. Sur la saison 2014, l'occupation avait atteint un niveau élevé à plus de 45%, mais ce taux est tombé à 40% en 2015 et 39% en 2016. Avec une offre qui s'est réduite de 8,5% en 2016, du fait des terrains inondés en automne 2015, le volume de nuitées a baissé de 13% en 2016, et de 22% en deux ans.
LE REVPAR DE L'HOTELLERIE URBAINE PROGRESSE DE 6% EN 2015
Sur les pôles urbains de la Côte d'Azur, l'hôtellerie affiche une belle santé en 2015 (panel MKG sur 176 établissements). En une année, les prix moyens ont progressé de près de 6%, et le RevPar de 10%. La performance est encore meilleure dans les résidences de tourisme urbaines, avec un RevPar en hausse de 11%.
27% DES CHAMBRES D'HOTELS LOUEES A LA CLIENTELE AFFAIRES
La part de la clientèle à motif professionnel sur la fréquentation des hôtels classés est tombée à 27% en 2015. Elle varie très fortement selon le mois et la zone de séjour. Elle n'est que de 9% en août et atteint son maximum en Mars et Novembre (38% des chambres louées). En montagne, la clientèle affaires représente seulement 11% des clients, tandis que sa part dépasse les 40% sur les zones de Grasse et de Valbonne, qui inclut Sophia Antipolis. Les taux sont identiques pour Nice, Cannes et Antibes, soit 22%.
CANNES ACCUEILLE UN CROISIÉRISTE SUR DEUX
Après un reflux entre 2010, qui marquait une pointe absolue à 986 000 passagers, et 2014, le passage des croisiéristes sur les ports azuréens a connu un léger rebond en 2015 et franchi de nouveau la barre des 800 000 croisiéristes. Toutefois, en 2016 le total des croisiéristes a diminué de 7%. Cette année Cannes s'est taillée la part du lion avec près de la moitié du total.
LE MARCHÉ ITALIEN FORTEMENT AFFECTÉ PAR LA CRISE
Après sept années de baisse consécutive (soit au cumul une perte de 40%), le total des séjours italiens dans l’hôtellerie azuréenne avait rebondi de près de 9% en 2010. Mais la chute a repris en 2011-12 avec un point bas en 2012, au niveau de l'année 1987 ! En 2013, une reprise s'est produite (+2%), et elle se confirme en 2014 avec un gain de près de 8%
83% DES TOURISTES SE DECLARENT TRES SATISFAITS
En 2014-15, plus de 83% des touristes se sont déclarés très satisfaits à l'issue de leur séjour sur la Côte d'Azur. Ce taux avait même atteint 92% en 2012, mais en 1992-3 il n'était que de 78%. La tendance est donc bonne sur le long terme mais un peu moins positive sur ces trois dernières années.
L'OFFRE HÔTELIÈRE MONTE EN GAMME
Entre 92 et 2015, l'offre hôtelière en chambres à la vente a baissé de 11%. Toutefois, l'offre chambres en 4-5* a fortement progressé, de 73%, tandis qu'elle n'a que légèrement fléchi dans les 3* (-5%). La chute est en revanche drastique dans les catégories inférieures, soit un recul de 57% en 2*, prenant en compte la perte de classement pour certains établissements, et de 83% en 0-1*.
TOUTES LES ACTUS ->