Bienvenue sur Touriscope, le site de l'Observatoire du Tourisme de la Côte d'Azur.

L’Observatoire du Tourisme de la Côte d’Azur, créé en 1984 par le CRT et le Conseil Départemental des Alpes-Maritimes, produit les données officielles du tourisme de la Côte d'Azur, sur le territoire des Alpes-Maritimes et Monaco.



 BAROMETRE

JUILLET 2017 SUR LA COTE D'AZUR

UNE CLIENTELE NOMBREUSE ET INTERNATIONALE

Le cœur de saison estivale, excepté la première semaine de Juillet, connaît une très forte affluence touristique, notamment d’origine étrangère. Globalement, les hébergements azuréens ont été occupés à plus de 80% sur le mois de Juillet (voire à 86% à Nice), avec un rebond des nuitées de 5% pour les seuls hôtels et résidences de tourisme, voire de 6% pour les seuls étrangers, qui représentaient 6 touristes sur 10. Le total des séjours réalisés par avion a augmenté de 9%, dépassant de nouveau la barre des 300 000 sur le mois

Si les séjours avion effectués en hébergements non marchands (parents et amis et résidences secondaires) sont restés stables, les séjours avion en hébergements marchands ont rebondi de 17%, retrouvant les volumes de Juillet 2015. On note par ailleurs que le niveau qualitatif de la clientèle du cœur de saison estivale a globalement progressé

La clientèle du printemps s’était montrée moins dépensière qu’en 2016, mais celle ayant séjourné en Juin-Juillet a augmenté ses dépenses, soit pour les visiteurs venus par avion une hausse moyenne de 13% à 124€ par jour et par personne, contre 110€ en 2014-16, sur la même période

Cette progression est due en réalité aux visiteurs en hébergements non marchands, dont la dépense moyenne a fortement augmenté, alors que la dépense moyenne dans les hébergements marchands a baissé de 6%, baisse liée aux efforts tarifaires des établissements hôteliers.


 CHIFFRES CLES
Pour connaître les principales données statistiques sur l'offre touristique, la fréquentation, les clientèles et l’économie touristique de la Côte d'Azur.

Ce document existe en formats pdf et powerpoint
 KEY FIGURES
To access the basic statistical data on tourism infrastructure, visitor numbers, clientele and tourism economics of the French Riviera.

This document is available in pdf and powerpoint formats




 FICHES THÉMATIQUES
Pour une vue synthétique sur différents segments de l’offre et de la demande touristique de la Côte d’Azur.

Une quinzaine de fiches sur la fréquentation, le compte du tourisme, l’emploi, le tourisme d’affaires, les croisières, le tourisme en montagne,…
 FICHES MARCHÉS
Pour une présentation et une analyse détaillée d’un marché ou sous-marché émetteur de touristes vers la Côte d’Azur.

57 fiches sont disponibles : La France, l’Etranger, la Grande-Bretagne, l’Irlande, l’Italie, la Russie, etc…
LES INFORMATIONS EN DIRECT
PRÈS DE 12 000 LITS PERDUS EN HÔTELS ET RÉSIDENCES
Avec près de 91 000 lits en hôtels et résidences de tourisme au 1/1/2016, la capacité d'accueil reste élevée, mais bien inférieure à son maximum, atteint en 1994 (103 000 lits). 9000 lits avaient été perdus entre 94 et 2008, et en dépit d'un léger rebond entre 2008 et 2014, la tendance à la baisse a fortement repris ensuite. En 2016, la capacité globale retrouve le niveau de 1991.
RECUL DE L'OFFRE EN RESIDENCES DE TOURISME
En 2015, l'offre réelle en résidences de tourisme et hôtelières a baissé de 8%, retrouvant son niveau de 2004. L'offre avait progressé jusqu'en 2001, régressé nettement (-12%) entre 2001 et 2003 puis repris sa croissance. Le maximum absolu a été atteint en 2011, mais depuis le repli est net avec une perte de 15% en 4 ans.
LE REVPAR DE L'HOTELLERIE URBAINE PROGRESSE DE 6% EN 2015
Sur les pôles urbains de la Côte d'Azur, l'hôtellerie affiche une belle santé en 2015 (panel MKG sur 176 établissements). En une année, les prix moyens ont progressé de près de 6%, et le RevPar de 10%. La performance est encore meilleure dans les résidences de tourisme urbaines, avec un RevPar en hausse de 11%.
27% DES CHAMBRES D'HOTELS LOUEES A LA CLIENTELE AFFAIRES
La part de la clientèle à motif professionnel sur la fréquentation des hôtels classés est tombée à 27% en 2015. Elle varie très fortement selon le mois et la zone de séjour. Elle n'est que de 9% en août et atteint son maximum en Mars et Novembre (38% des chambres louées). En montagne, la clientèle affaires représente seulement 11% des clients, tandis que sa part dépasse les 40% sur les zones de Grasse et de Valbonne, qui inclut Sophia Antipolis. Les taux sont identiques pour Nice, Cannes et Antibes, soit 22%.
19% DE L'OFFRE CAMPINGS SE SITUE EN MONTAGNE
La capacité d'accueil en hôtellerie de plein air est tombée pour la première fois, en 2007, à moins de 8000 emplacements classés. Entre 2007 et 2016, l'offre totale a encore perdu 260 emplacements, soit -3,3%. L'offre 2016 est située sur les zones littorales à 81%, contre 19% pour la zone montagne. 42% de l'offre se concentre sur Antibes-CASA
SAISON ESTIVALE 2015 EN HAUSSE
La fréquentation estivale 2015 ressort en hausse, avec une performance hôtelière remarquable. La principale évolution concerne la consommation moyenne par jour, qui retrouve enfin le niveau des meilleures années passées. La forte présence de clientèles internationales à haut pouvoir d'achat a largement contribué à cette performance.
NICE ET CANNES EN TETE POUR L'ATTRACTION DE PRIMO VISITEURS
Chaque année, environ 800 000 visiteurs effectuent un premier séjour par avion sur la Côte d'Azur. En 2015-16, Nice ville est la zone qui attire le plus les primo-visiteurs avion, avec 56% du total. Sa part avait fortement progressé jusqu'à une pointe en 2013 à près de 60%, mais se tasse ensuite. Le choix des primo-visiteurs se porte ensuite sur Cannes-Mandelieu (13%), Antibes-CASA (10%), ou Monaco (10%).
LE REVPAR HÔTELIER DÉPASSE LES 90€
Le Revpar avait atteint en 2013 les 88€ ttc sur l'ensemble des hôtels classés hors Monaco, soit +2% en un an et +9% en 2 ans. Le RevPar atteint en 2014 (donnée provisoire) indique un 4ème record consécutif, et un niveau jamais atteint par le passé à plus de 90€ par chambre offerte. Ce gain s'explique surtout par la montée en gamme de l'offre hôtelière.
TOUTES LES ACTUS ->