Bienvenue sur Touriscope, le site de l'Observatoire du Tourisme de la Côte d'Azur.

L’Observatoire du Tourisme de la Côte d’Azur, créé en 1984 par le CRT et le Conseil Départemental des Alpes-Maritimes, produit les données officielles du tourisme de la Côte d'Azur, sur le territoire des Alpes-Maritimes et Monaco.



 BAROMETRE

JUILLET 2016 SUR LA COTE D'AZUR

NUITEES EN BAISSE DE 10% SUR LA 2EME QUINZAINE

Le tragique attentat du 14 Juillet a aussi brisé l’élan du flux touristique estival à destination de la Côte d’Azur. La fréquentation des hébergements et des sites atteignait un haut niveau durant la 1ère quinzaine du mois, mais un net recul est observé sur la 2ème quinzaine. Si l’ensemble du littoral azuréen est affecté, ce sont les zones urbaines et les segments moyen et haut de gamme qui sont les plus touchés

La fréquentation se maintient à un bon niveau dans le Haut Pays. Les hébergements locatifs subissent une perte moins importante que l’hôtellerie

Celle-ci enregistre une baisse de l’occupation, en grande partie due à un raccourcissement des séjours

Mais les hôteliers ont su s’adapter en faisant des offres promotionnelles qui ont permis de maintenir l’activité

Le taux d’occupation moyen des hôtels et des résidences de tourisme atteint ainsi 76% sur le mois, soit 6 points de moins qu’en Juillet 2015, mais seulement 2 points de moins qu’en Juillet 2014

Les nuitées sur le mois complet ont baissé de 7%, cette baisse provenant pour moitié de la clientèle nationale. Au global et pour l’ensemble des segments, la baisse observée depuis l’attentat est estimée à environ -10% en nuitées, mais elle est plus marquée en termes de chiffres d’affaires, soit une perte de -20 à -25%



 CHIFFRES CLES
Pour connaître les principales données statistiques sur l'offre touristique, la fréquentation, les clientèles et l’économie touristique de la Côte d'Azur.

Ce document existe en formats pdf et powerpoint
 KEY FIGURES
To access the basic statistical data on tourism infrastructure, visitor numbers, clientele and tourism economics of the French Riviera.

This document is available in pdf and powerpoint formats




 FICHES THÉMATIQUES
Pour une vue synthétique sur différents segments de l’offre et de la demande touristique de la Côte d’Azur.

Une quinzaine de fiches sur la fréquentation, le compte du tourisme, l’emploi, le tourisme d’affaires, les croisières, le tourisme en montagne,…
 FICHES MARCHÉS
Pour une présentation et une analyse détaillée d’un marché ou sous-marché émetteur de touristes vers la Côte d’Azur.

57 fiches sont disponibles : La France, l’Etranger, la Grande-Bretagne, l’Irlande, l’Italie, la Russie, etc…
LES INFORMATIONS EN DIRECT
LES INDIENS EN TETE POUR LE TAUX DE PRIMO VISITEURS
74% des Indiens qui ont séjourné par avion sur la Côte d'Azur, entre 2010 et 2015, effectuaient un tout premier séjour. Il s'agit du marché le plus "neuf" pour la destination, devant la Chine (69% de "primo"), l'Amérique du Sud hors Brésil et la Corée. Le potentiel du marché indien à long terme est tout simplement gigantesque : la progression de leurs séjours avion atteint 24% en moyenne chaque année entre 2005 et 2015.
NICE CANNES ET ANTIBES CASA EN TETE POUR L'ATTRACTION DE NOUVEAUX VISITEURS
Chaque année, environ 800 000 visiteurs effectuent un premier séjour par avion sur la Côte d'Azur. Nice ville est la zone qui attire le plus les primo-visiteurs avion, avec 59% du total et une part en hausse (51% en 2003-4), suivie de Cannes-Mandelieu (14%) et d'Antibes-CASA (10%), puis Monaco (8%).
L’OFFRE HÔTELIÈRE EST QUASIMENT STABLE DEPUIS 20 ANS !
En 1995, l’offre est tombée au dessous des 30 000 chambres classées, et elle est restée quasiment stable depuis 20 ans, autour de 29 500 chambres. La concurrence des résidences de tourisme a freiné la croissance de l'hôtellerie. La capacité moyenne des hôtels était de 36 chambres en 95, passée à 45 chambres en 2015.
LES HOLLANDAIS TOUJOURS EN TÊTE DANS LES CAMPINGS
En été 2015, près de 37% des nuitées campings étaient étrangères (40% en 2011, 38% en 2012). Les Hollandais sont toujours la principale clientèle étrangère (près de 30% des nuits étrangères), devant les Allemands (22%) et les Britanniques (13%). Mais seul un Hollandais sur 10 séjournant sur la Côte d'Azur s'héberge en campings.
UN NOUVEAU MARCHÉ : LE KAZAKHSTAN
C'est un marché au potentiel réduit en volume, soit moins de 10 000 séjours annuels, mais qui est passé de la 48ème à la 43ème place parmi les 53 sous-marchés (pays émetteurs) de la Côte d'Azur. Son profil est atypique, avec une dépense par séjour élevée, de l'ordre de 1600€. .
FREQUENTATION CAMPINGS EN BAISSE EN 2015
Après une très bonne saison en 2014, où l'occupation avait atteint un niveau élevé à plus de 45%, la saison estivale 2015 marque un net recul pour les campings des Alpes-Maritimes. L'occupation pert 5 points à 40% en moyenne. Les arrivées baissent de 17% et les nuitées de 10%, retrouvant le niveau de fréquentation de l'été 2008. Cette année le seuil du million de nuitées campings n'a pas été atteint.
LE SEGMENT CROISIÈRES DE NOUVEAU EN HAUSSE !
Après un reflux entre 2010, qui marquait une pointe absolue à 986 000 passagers, et 2014, le passage des croisiéristes sur les ports azuréens est reparti à la hausse en 2015. Le gain est de 2,5% et permet de franchir de nouveau la barre des 800 000 croisiéristes. La distribution des escales entre les différents ports a fortement évolué, et Antibes double quasiment sa fréquentation.
STABILISATION DE LA CAPACITÉ D'ACCUEIL MARCHANDE
Avec plus de 95 000 lits en hôtels et résidences de tourisme au 1/1/2014, la capacité d'accueil reste élevée, mais inférieure à son maximum, atteint en 1994 (103 000 lits). 9000 lits avaient été perdus entre 94 et 2008, mais 2000 lits ont été regagnés depuis. La capacité globale retrouve le niveau de 2002.
PRÈS DE 5 MILLIONS D’ENTRÉES DANS LES SITES TOURISTIQUES
Sur les 125 sites de visite comptant les entrées, la fréquentation annuelle dépassait les 5 millions de visiteurs annuels entre 2012 et 2014. Après un niveau record en 2013 à plus de 5,2 millions, la fréquentation a reculé de 15% en deux ans, soit 4,4 millions de visiteurs en 2015.
L'APPORT ÉCONOMIQUE D'UN SÉJOUR EN RÉSIDENCE SECONDAIRE DÉPASSE CELUI D'UN SÉJOUR EN HÔTEL 3*
La dépense d'un visiteur avion qui séjourne en résidence secondaire dépasse en général celle d'un visiteur en hôtel 3*. Cet écart a même eu tendance à augmenter ces dernières années et atteint 38% en 08-13
TOUTES LES ACTUS ->