Bienvenue sur Touriscope, le site de l'Observatoire du Tourisme de la Côte d'Azur.

L’Observatoire du Tourisme de la Côte d’Azur, créé en 1984 par le CRT et le Conseil Départemental des Alpes-Maritimes, produit les données officielles du tourisme de la Côte d'Azur, sur le territoire des Alpes-Maritimes et Monaco.



 BAROMETRE

MAI 2016 SUR LA COTE D'AZUR

L’HOTELLERIE HAUT DE GAMME RESISTE BIEN

Avec les résultats provisoires de Mai, la tendance 2016 apparaît à présent assez négative pour la demande touristique de Loisirs, notamment en modes non marchands. Grâce à l’Euro 2016, il est d’ores et déjà assuré que les bons résultats de Juin permettront de compenser ce déficit, mais la tendance est encore incertaine sur le reste de la saison estivale

Une moindre capacité d’anticipation par la clientèle produit un décalage dans les taux de réservation, et le poids des décisions de dernière minute sera déterminant

Parmi les éléments positifs, on observe sur Mai une reprise du tourisme d’Affaires, permettant une progression de 10% sur les 5 premiers mois de l’année (séjours avion à motif Affaires)

Le rebond est encore plus net sur le chiffre d’affaires généré par cette clientèle, dont la dépense remonte à près de 200€/jour (124€ l’an dernier sur la même période). Dans les hébergements marchands, l’hôtellerie 2-3* et les résidences de tourisme souffrent d’un certain déficit de la demande Loisirs (-5 points d’occupation en Mai), mais la tendance apparaît bien meilleure dans l’hôtellerie 4-5 étoiles

Sur ce segment, la fréquentation en nuitées est restée stable aussi bien en Mai que sur les 5 premiers mois de l’année

La progression des étrangers en 4-5 étoiles (+4%) a compensé la baisse des nuitées françaises. Sur le seul segment Luxe, le revenu par chambre disponible (RevPar) progresse de 8.5% sur les premiers mois de l’année, à 182€ HT (hôtellerie urbaine).


 CHIFFRES CLES
Pour connaître les principales données statistiques sur l'offre touristique, la fréquentation, les clientèles et l’économie touristique de la Côte d'Azur.

Ce document existe en formats pdf et powerpoint
 KEY FIGURES
To access the basic statistical data on tourism infrastructure, visitor numbers, clientele and tourism economics of the French Riviera.

This document is available in pdf and powerpoint formats




 FICHES THÉMATIQUES
Pour une vue synthétique sur différents segments de l’offre et de la demande touristique de la Côte d’Azur.

Une quinzaine de fiches sur la fréquentation, le compte du tourisme, l’emploi, le tourisme d’affaires, les croisières, le tourisme en montagne,…
 FICHES MARCHÉS
Pour une présentation et une analyse détaillée d’un marché ou sous-marché émetteur de touristes vers la Côte d’Azur.

57 fiches sont disponibles : La France, l’Etranger, la Grande-Bretagne, l’Irlande, l’Italie, la Russie, etc…
LES INFORMATIONS EN DIRECT
LE PRIX D'UNE CHAMBRE D'HÔTEL ATTEINT 152€ TTC
En 2014, le prix moyen effectivement payé par les touristes hébergés en hôtels sur la Côte d'Azur a augmenté d'environ 2%, à près de 152€. Cela tient en partie à la hausse des prix, mais aussi à la montée en gamme, les catégories 4-5* pesant davantage dans la moyenne. Sur la seule hôtellerie urbaine (panel MKG) le prix moyen ttc atteint 169€ en 2014, et stable par rapport à 2013
PRÈS DE 5 MILLIONS D’ENTRÉES DANS LES SITES TOURISTIQUES
Sur les 125 sites de visite comptant les entrées, la fréquentation annuelle dépassait les 5 millions de visiteurs annuels entre 2012 et 2014. Après un niveau record en 2013 à plus de 5,2 millions, la fréquentation a reculé de 15% en deux ans, soit 4,4 millions de visiteurs en 2015.
EN 2014, LE PRIX MOYEN D'UNE CHAMBRE 5* STANDARD S'ÉLÈVE À 436€ TTC
En 2014, le prix moyen payé par les touristes hébergés en hôtels 5* sur la Côte d'Azur s'élève à 436€ ttc, contre 416€ en 2013. Il s'agit d'une moyenne sur une vingtaine établissements "standards", hors Monaco et hors hôtels atypiques de très grand luxe.
LE SEGMENT CROISIÈRES DE NOUVEAU EN HAUSSE !
Après un reflux entre 2010, qui marquait une pointe absolue à 986 000 passagers, et 2014, le passage des croisiéristes sur les ports azuréens est reparti à la hausse en 2015. Le gain est de 2,5% et permet de franchir de nouveau la barre des 800 000 croisiéristes. La distribution des escales entre les différents ports a fortement évolué, et Antibes double quasiment sa fréquentation.
L'OFFRE HÔTELIÈRE MONTE EN GAMME
Entre 92 et 2015, l'offre hôtelière en chambres à la vente a baissé de 11%. Toutefois, l'offre chambres en 4-5* a fortement progressé, de 73%, tandis qu'elle n'a que légèrement fléchi dans les 3* (-5%). La chute est en revanche drastique dans les catégories inférieures, soit un recul de 57% en 2*, prenant en compte la perte de classement pour certains établissements, et de 83% en 0-1*.
PLUS DE LA MOITIÉ DES SÉJOURS FRANÇAIS EFFECTUÉS DANS DES HÉBERGEMENTS MARCHANDS
En 2012-13, plus de la moitié des séjours français sur la Côte d’Azur ont été effectués dans des hébergements marchands (53%), mais la crise est passée par là... Le mode marchand, s’il reste majoritaire, subit une perte de 4 points par rapport à la période 2010-11, et notamment l’hôtellerie, qui accueille 35% du total des séjours français, contre 39% précédemment. Les séjours accueillis chez la famille sont proportionnellement plus nombreux, passant de 28% à 31%, voire même 37% du total des nuitées. Les résidences secondaires gagnent un point à 8% des séjours.
LES INDIENS EN TETE POUR LE TAUX DE PRIMO VISITEURS
74% des Indiens qui ont séjourné par avion sur la Côte d'Azur, entre 2010 et 2015, effectuaient un tout premier séjour. Il s'agit du marché le plus "neuf" pour la destination, devant la Chine (69% de "primo"), l'Amérique du Sud hors Brésil et la Corée. Le potentiel du marché indien à long terme est tout simplement gigantesque : la progression de leurs séjours avion atteint 24% en moyenne chaque année entre 2005 et 2015.
LA RUSSIE 4ÈME MARCHÉ DE L’HÔTELLERIE
En 2012, la Russie s’est hissée au 4ème rang des étrangers pour le nombre de nuitées hôtelières. Avec plus de 530 000 nuitées, elle fait désormais jeu égal avec les USA et l’Italie, devant l’Allemagne.
LES MOYEN ORIENTAUX SONT LES PLUS DÉPENSIERS
Même sous-estimée par les enquêtes, qui ne captent pas le segment très haut de gamme, la dépense de la clientèle moyen-orientale atteint un maximum de 1441€ par séjour (moyenne 2001-13). Elle figure au 1er rang devant les Russes (1261€) et les Américains (1168€). Sur la période 2008-13, le trio de tête est constitué des Moyen-Orientaux, des Russes et des Australiens.
FREQUENTATION CAMPINGS EN BAISSE EN 2015
Après une très bonne saison en 2014, où l'occupation avait atteint un niveau élevé à plus de 45%, la saison estivale 2015 marque un net recul pour les campings des Alpes-Maritimes. L'occupation pert 5 points à 40% en moyenne. Les arrivées baissent de 17% et les nuitées de 10%, retrouvant le niveau de fréquentation de l'été 2008. Cette année le seuil du million de nuitées campings n'a pas été atteint.
TOUTES LES ACTUS ->